L’alternance classe préparatoire-université

La classe préparatoire à l’ENS Cachan du lycée Marie Curie est idéale pour celles et ceux qui, comme moi, voulaient intégrer l’université sans pour autant se sentir noyés dans la masse, sans encadrement. Cette formation particulière nous permet donc de découvrir les deux univers d’enseignement, qui savent tout à fait se compléter. Au lycée Marie Curie, l’emploi du temps est fait de telle sorte qu’aucun cours n’est en chevauchement avec ceux de la faculté. Charlotte

Des aptitudes valorisées
Cette classe nous apprend à être autonomes dans notre travail, à être responsables de nos actes et de nos choix ; elle nous donne les clés de notre avenir et nous offre la chance de réussir dans la voie que nous avons choisie. Antoine

Des débouchés nombreux
Je trouve que cette prépa est une très bonne formation. En prépa, nous sommes très suivis, et à la faculté, on devient plus autonome. À la fin de ces deux années, on pourra choisir différentes voies, car les débouchés sont très nombreux : l’ENS, les écoles de commerce, l’ENSAI, l’INT, le CELSA, les IEP de province, les magistères… La prépa du lycée Marie Curie est une opportunité qu’il faut saisir. Clémentine

Une filière rassurante
J’ai choisi de faire la classe préparatoire, car le concept  » fac-prépa  » me convenait : en effet, j’appréhendais la prépa à cause de la réputation de la charge de travail importante, et j’avais « peur  » de la fac également car je ne me savais pas assez autonome. Mais, il ne faut pas croire que dans cette classe préparatoire, on a moins de travail que dans une classe prépa à temps plein, car le niveau reste exigeant, la quantité de travail importante… et les concours de toutes sortes arrivent vite à la fin de la seconde année. Emilie

Une grande solidarité
L’effectif de la classe préparatoire joue un rôle précieux : en cours, on est plus réactif dans une petite structure que lors d’une leçon magistrale dans un amphi de fac rempli de plusieurs centaines d’étudiants. L’entraide y est aussi plus forte ; ainsi, on est ensemble en prépa, en TD, dans les amphis, et même dans le RER pour aller du lycée à la fac. Si quelqu’un a besoin d’aide, ou n’a pas compris un point du cours, c’est clair que quelqu’un va l’aider. En fac, je ne sais pas si j’aurais pu compter sur autant de personnes. Yvan

Une organisation à succès
Il est vrai qu’entre la première et la deuxième année, on voit de suite la différence de travail : il faut être plus efficace, travailler plus vite, mais la clé du succès est dans le travail régulier… Sana

Une école d’autonomie
Cette classe préparatoire offre un départ équivalent pour tous, des chances égales à tous, et permet à chacun d’atteindre le niveau d’exigence des concours de son choix. Eric

Une bonne préparation pour l’avenir
Les matières enseignées sont intéressantes, car elles correspondent plus à ce que l’on peut approfondir ultérieurement. Les enseignements sont d’un bon niveau, tout en restant accessibles. Clarisse